Vacant Chair

Un rituel maçonnique pour le devoir de mémoire

Par Thierry R. BACHMANN

Le devoir de mémoire est souvent cité par les franc-maçons, et mis en application de manière variée selon les pays, les structures maçonniques et les loges.

Dans les pays anglo-saxons, le jour du souvenir — Remembrance Day — est particulièrement marqué, comme je le présentais dans un autre article.

Par exemple, certaines loges ont un rituel particulier appelé "Vacant Chair". Il s'agit d'une cérémonie ouverte aux non-maçons pour l'occasion, et où les franc-maçons vétérans de guerre sont autorisés à porter leurs médailles avec leurs insignes maçonniques.


En Australie, par exemple, la Australian Imperial Forces Memorial Lodge s'est constituée en 1922 dans le but spécifique de se souvenir des membres des forces impériales australiennes et néo-zélandaises qui ont subi des pertes sans précédent lors de la bataille de Gallipoli. Depuis lors, la cérémonie est perpétuée à l'occasion de l'Anzac Day dans toute l'Australie et la Nouvelle-Zélande sous différentes formes, l'élément central étant cette chaise vide, qui représente ceux qui ne sont pas revenus.

Tout démarre par la bataille de Ball's Bluff en 1861

Nous sommes durant la Guerre de Sécession (Guerre civile américaine) du 12/04/1861 au 09/04/1865, et particulièrement à la bataille de Ball's Bluff du 21/10/1861 opposant 1720 soldats des arméées de l'Union à 1600 soldats des armées confédérées.

Cette bataille est un échec pour l'Union avec 927 morts (54%) et 500 prisonniers (29%), tandis que cette bataille fera 129 morts (8%) du coté des confédérés.

Le sous-lieutenant John William Grout (27/07/1843 — 21/10/1861) de la 15ème Infanterie du Massachussetts meurt, et son corps est retrouvé le 5 Novembre à Washington DC à 35 miles de la bataille, emporté par les eaux. Ses restes sont identifiés par le nom inscrit sur ses vêtements, et transporté à Worcester pour y être enterré.

Henry S. Washburn, un voisin de la famille Grout apprend leur perte, et écrit un poème, "The Vacant Chair", publié dans le Worcester Daily Spy le 18/11/1861.

Thanksgiving étant une fête importante en Nouvelle-Angleterre. Root met en musique le poème de Washburn. La chanson rend populaire le poème dans les deux camps, symbolisant les milliers de pertes d'êtres chers dans le coeurs des proches.

Poème "The Vacant Chair, Thanksgiving" — Version originale

We shall meet, but we shall miss him,

There will be one vacant chair,

We shall linger to caress him.

While we breath our evening prayer.

When a year ago we gathered,

Joy was in his mild blue eye,

But a golden cord is severed,

And our hope in ruin lie.

At our fireside, sad and lonely,

Often will the bosom swell,

At remembrance of the story

How our Noble Willie fell:

How he strove to bear our banner,

through the thickest of the fight,

And upheld our country's honor,

With the strength of manhood's might.

True, they tell us, wreaths of glory,

Evermore will deck his brow,

But this sooths the anguish, only,

sweeping o 'er our heart strings now.

Sleep today. O early fallen!

In thy green and narrow bed:

Dirges from the pine and cypress

Mingle with the tears we shed.

We shall meet, but we shall miss him,

There will be one vacant chair,

We shall linger to caress him

When we breathe our evening prayer.

HSW.

Poème "La Chaise Vacante, Thanksgiving" — Traduction française

Nous nous rencontrerons, mais il nous manquera,

Il y aura une chaise vacante,

Nous nous attarderons pour la caresser.

Pendant que nous soufflerons notre prière du soir.

Quand nous nous sommes réunis il y a un an,

La joie était dans son doux regard bleu,

Mais un cordon doré est rompu,

Et notre espoir repose sur sa ruine.

Au coin du feu, triste et solitaire,

Souvent la poitrine se gonfle,

Au souvenir de l'histoire

Comment notre Noble Willie est tombé :

Comment il a lutté pour porter notre bannière,

au plus fort de la bataille,

Et a défendu l'honneur de notre pays,

Avec la force de son humanité.

Certes, ils nous disent, des couronnes de gloire,

pour toujours, orneront son front,

Mais cela apaise l'angoisse, seulement,

balayant les cordes de notre cœur maintenant.

Dormez aujourd'hui. Ô, tombé au champ d'honneur si tôt !

Dans ton lit vert et étroit :

Les chants des pins et des cyprès

Se mêlent aux larmes que nous versons.

Nous nous rencontrerons, mais il nous manquera,

Il y aura une chaise vacante,

Nous nous attarderons à la caresser

Quand nous soufflerons notre prière du soir.

HSW

Traduction par Thierry R. BACHMANN

Création d'un rituel maçonnique dès 1875 (sources non retrouvées)

Un rituel maçonnique aurait été crée dès 1875 en reprenant le symbolisme de la chaise vacante. Malheureusement, je n'ai pas encore trouvé de source autres que des références à cette affirmation.

Le rituel fait cependant référence au frère Frederick John Holt Beever, un anglais ayant pris un poste d'Etat Major sous le commandement du Général Henry Sibley dans le Dakota.

Le 29 juillet 1863, l'expédition se trouve sur le fleuve Missouri, près de l'actuelle Bismarck. Beever est chargé de porté un message à Crooks, mais sur le chemin du retour au camp de Sibley, des Dakotas ont tiré sur Beever et l'ont tué. Il était armé de deux revolvers et était un bon tireur. Il a peut-être blessé des Dakotas car il y avait deux mares de sang près de son corps. Il a été enterré le 31 juillet dans un cercueil rudimentaire au Camp Slaughter, à l'embouchure d'Apple Creek.

Une cérémonie maçonnique a eu lieu lors de l'enterrement. Sa dépouille a ensuite été déplacée à Fort Snelling, puis, le 26 septembre 1865, au cimetière d'Oakland à Saint-Paul.

Aujourd'hui, nombre de structures maçonniques ont un rituel proche de celui présenté ci-après, principalement adapté aux rituels plutôt anglo-saxons (américain, irlandais, anglais, écossais), mais pourquoi pas en voir un jour une déclinaison adaptée aux rites continentaux (français, REAA, RER, etc), à l'instar des Tenues Funèbres ou des Cérémonies du souvenir pour les frères et sœurs disparus.

Rituel de la Chaise Vacante (traduction française)

Il s'agit d'une traduction par mes soins du rituel proposé par la Grande Loge de l'Iowa

L'utilisation de ce rituel est accordé par avance aux loges reconnues par les Grandes Loges du Dakota du Nord et du Sud et aux Grandes Loges représentées à la Conférence des Grands Maitres Nord Américains Prince Hall.

Dispositions préalables

La Chaise Vacante

Une chaise vacante peut être introduite dans le local maçonnique par procession, ou peut être placée à l'avance entre l'autel et la chaise à l'ouest ; ou à tout endroit approprié dans un local non maçonnique ou la salle de banquet.

Dans un cadre extérieur, elle peut être amenée à l'assemblée, de préférence accompagnée d'une musique appropriée ou encore, dans une position appropriée parmi les personnes rassemblées.

Mobilier, accessoires et autres articles nécessaires aux cérémonies :

Un autel, une Bible, une équerre et des compas, un maillet pour le vénérable maître, une chaise drapée de noir et un tablier blanc de maçon, de préférence en agneau, sont nécessaires. Les maçons participant à la cérémonie peuvent porter un tablier si cela est autorisé par la juridiction de leur Grande Loge. Tous les officiers ou aucun d'entre eux peuvent porter un tablier. Tous les Maçons peuvent porter des gants blancs. Le Maître et les Surveillants doivent porter des gants blancs. Une branche de feuillage persistant pour chaque Frère est obligatoire.

Ouverture et Cortège de la Chaise Vacante

Au moment opportun, le 1S ou l'officier approprié annoncerait :

+ V.M., il y a une alarme à la porte extérieure.

+ V.M. : ___________ (Officier approprié par son titre), vous vous occuperez de cette alarme et verrez qui cherche à être admis à cette (Loge ... Assemblée de Frères).

+ (Officier approprié) : Vénérable Maître, les camarades et les frères qui sont tombés au service de leur pays cherchent à être admis ici, non pas en personne, mais par leur présence spirituelle cherchant notre souvenir continu.

C'est aussi par la mémoire spéciale de notre Frère tombé au champ d'honneur, John Holt Beever, Lieutenant, Armée des États-Unis, que les Frères tombés honorablement dans toutes les guerres sont commémorés.

(S'il s'agit d'un civil, les lignes devraient se lire comme suit :

(Vénérable Maître, les Frères qui ont servi leurs compagnons et leur prochain cherchent à être admis ici, non pas en personne, mais par leur présence spirituelle cherchant notre souvenir continu.

(C'est par la mémoire spéciale de notre Frère tombé au champ d'honneur, ___________________, que l'on se souvient de ces Frères, et des Frères tombés honorablement dans toutes les guerres).

W.M. : Mon Frère, demande l'entrée de nos Frères tombés au combat et l'ouverture de nos cœurs à leur mémoire.

(S'il s'agit d'une procession, un cortège de couleur portant la chaise vide entre dans la pièce. La perambulation de la Loge, de la pièce ou de l'espace de réunion se fait de l'ouest au nord, en traversant même entre le VM et un autel, s'il y en a un ; devant le Second Surveillant, puis pour la placer devant le Vénérable Maître à l'est, et face à l'ouest).

(S'il n'y a pas de procession avec cortège de couleur, la chaise, drapée de noir, est placée par les Frères appropriés à la demande orale du Vénérable Maître).

Le tablier blanc

V.M. : + (frappe du maillet) Frère Premier Surveillant

1S : (se lève) Vénérable Maître.

VM : Frère Premier Surveillant, j'ordonne qu'en reconnaissance de la présence de notre Frère tombé au champ d'honneur, et de son statut de Maître Maçon, que le tablier d'un Frère Maître Maçon soit positionné comme il le serait si nos Frères étaient présents de corps et d'esprit.

Vous, ou un Frère qui a honorablement servi son pays en uniforme, vous approcherez du siège de la mémoire de nos Frères, et ferez cet honneur.

(Le 1S ou le Frère désigné s'approchera de l'Est pour recevoir le tablier de membre des mainsdu VM. Le Frère ainsi désigné, ainsi que le VM et le 1S, devront tous porter des gants blancs tels que ceux utilisés par la Loge dans les rites funéraires maçonniques).

(Si c'est un Frère désigné, il marche au pas funèbre jusqu'à la chaise, se tenant du côté nord, face au Premier Surveillant).

-- Le 1S ou le Frère désigné peut prendre la parole.--

1S (ou le Frère désigné) : La peau d'agneau, ou tablier blanc, a été le premier cadeau de la Maçonnerie à notre Frère disparu.

C'est un emblème d'innocence et l'insigne d'un Maçon. Il est plus ancien que la Toison d'Or ou de l'Aigle Romain, plus honorable que l'Étoile et la Jarretière.

C'est cet emblème que j'offre et que j'assure pour le siège de notre défunt Frère, en reconnaissance de son dévouement et de celui de ses compagnons maçons dédiés aux idéaux les plus élevés du Métier dans les plus grandes vicissitudes au service de leurs compagnons.

(Le tablier est placé sur le siège de la chaise, le 1Sou le Frère désigné se tourne à nouveau vers l'Ouest).

1S (ou le frère désigné) : Par cet acte, nous nous rappelons les idéaux maçonniques de notre frère tombé au combat et de ses compagnons.

Nous voyons clairement les nobles pensées, les impulsions généreuses, les paroles de vérité, les actes d'amour et les actes de miséricorde.

Le tablier maçonnique représente ces aspirations les plus élevées d'un Frère de toutes les manières, car chaque Frère sait qu'elles donnent à l'homme son seul bonheur authentique, sa satisfaction durable.

Notre Frère a souscrit à ces préceptes de bon gré et avec plaisir.

(Le Frère ou le 1S désigné marche maintenant au pas funèbre vers son propre siège).

Eloge par le VM

VM : +(Rap pour faire asseoir les officiers tous sauf lui)

VM : Notre Frère _________________ (______), s'étant donné librement non seulement aux obligations des degrés de la Maçonnerie, mais aussi aux obligations de service à ses idéaux tels que ses lumières les ont montrés, a ainsi récolté les honneurs de ses pairs en service, de ses supérieurs et de ceux qui attendaient de lui un leadership.

(S'il y a des récompenses ou des symboles de service, le VM dit alors et agit : Je place maintenant ces honneurs comme décorations sur son tablier maçonnique).

On dit qu'un homme devient maçon d'abord dans son cœur.

Le Maçon peut avoir gagné des honneurs avant ou après avoir été élevé au Degré Sublime. Mais comme le monde le voit, ces honneurs ne décorent pas sa maçonnerie, mais soulignent plutôt l'esprit qui a fait de lui un maçon et un homme de service.

(Le V.M. peut poser les médailles ou d'autres objets sur le tablier, ou appeler un frère désigné comme ci-dessus pour placer les médailles).

(Une fois les médailles placées, le VM ou le vétéran désigné fait face à l'Ouest).

V.M. : Ces honneurs de l'humanité pour notre frère, qu'ils soient matériels ou purement du cœur, représentent la décoration de l'humanité pour une vie d'honneur et de service.

(Le V.M. ou le Frère désigné retourne à sa place).


Prière du chapelain

Le chapelain répète la prière suivante :

Dieu très gracieux, grand architecte de l'univers, auteur de tout bien et dispensateur de toute miséricorde, répands sur nous, nous t'en supplions, tes bénédictions et fais que la solennité de cette occasion nous rapproche encore plus des liens de l'amour fraternel.

Que l'exemple actuel de la mortalité nous rappelle avec force notre destin proche et inévitable, et qu'en détournant nos affections des choses de ce monde...

Fixez-les avec plus de dévouement sur Vous, notre seul refuge sûr à l'heure du besoin, et accordez, ô Dieu, que lorsque l'appel viendra pour que nous quittions notre Loge transitoire sur terre, la lumière qui vient d'en haut dissipera les ténèbres qui nous entourent...

Et qu'en partant avec foi en Toi, dans l'espoir d'une résurrection et dans la charité avec tous les hommes,...

Nous puissions, par Ta faveur, être admis dans Ta Loge céleste là-haut, pour partager dans une réunion éternelle avec les âmes de nos amis et Frères défunts, les justes récompenses d'une vie pieuse et vertueuse.

Amen

Frères : Ainsi soit-il !

Eloge du frère

(-- Voici une courte reconnaissance de la vie du Frère : par l'officier approprié)

V.M. : Comme nous avons reconnu notre ou nos Frères, et en particulier ___________ (Notre Frère ___________), prenons cela comme une affirmation de sa vertu et une reconnaissance de notre propre fragilité.

Honneurs funèbres

V.M. : Frères, voulez-vous reconstituer avec moi l'office maçonnique d'un Frère élevé à une Loge supérieure en formant d'abord un cercle autour de la chaise vacante de notre Frère et de nos Frères ?

(Le WM se dirige vers la chaise pour diriger un cercle de Frères autour de la chaise, comme les circonstances le permettent, chacun avec une branche de feuillage persistant dans sa main).

(Le Vénérable Maitre prend alors la branche de feuillage persistant dans sa main et dit :)

WM : Ce feuillage persistant est un emblème d'immortalité.

Au-delà de ce monde d'ombres, l'homme a une destinée glorieuse, puisque,

dans ce tabernacle terrestre d'argile, réside un esprit immortel impérissable, sur lequel la tombe n'a aucun pouvoir ni aucune domination de la mort.

(Après que le VM a déposé son feuillage persistant sur le tablier, les autres Frères, dans l'ordre de leur rang s'il y a lieu, ou simplement en déplaçant le cercle en ligne à l'ordre du VM, chacun dépose son feuillage persistant sur le tablier avec sa main droite en passant au sud, et revient à sa place dans le cercle, en faisant face à l'intérieur).

V.M. : Frères, préparez-vous pour les honneurs funèbres.

(Les honneurs funèbres seront alors rendus de la manière suivante :

Les Frères tendent les mains vers la tombe, paumes vers le haut,

V.M. : Nous confions son corps à la terre.

(Les Frères croisent ensuite leurs bras sur leur poitrine, le gauche en haut, les paumes ouvertes reposant sur leurs épaules).

V.M. : Nous chérissons sa mémoire ici.

(Les Frères lèvent ensuite les mains au-dessus de la tête, en regardant vers le haut,

V.M. : Nous recommandons son esprit à Dieu qui lui a donné.

Vénérable Maître : Dieu de grâce, laissez reposer notre Frère, qui a marché ici avec nous. Donnez-lui la vie éternelle et, si Tu le veux, conduis-le par les portes de la Cité éternelle. Amen.

(Réponse :) "Ainsi soit-il."

V.M. congédie les Frères de façon informelle et retourne à la Chaire orientale ou sur le podium.

Et vous ? Avez=vous des rituels particuliers pour exercer nos devoirs de mémoire ?


Thierry R. BACHMANN

11/11/2021