1717, Nous tenons Loge ce soir

En propos liminaire, j'ai connu Etienne HERMANT via le Réseau Social bien connu Facebook.

Au fur d'échanges sur nos domaines d'intérêts communs, l'Histoire de nos "Mouvements Culturels et Fraternels Maçonniques", nous avons fini par sympathiser, respectant systématiquement nos différences de points de vue.

Bref, lorsque j'ai appris qu'Etienne sortait un nouveau livre, j'avoue qu'une certaine curiosité m'a animé...

Originalité assez inattendue, le contenu se présente sous forme d'une pièce de théâtre "en loge", constituée en 3 actes, et avec comme acteurs principaux :

  • James Anderson
  • Jean-Theophile Désaguliers
  • Inigo Jones
  • le Roi Jacques VI/I
  • le Duc de Montagu
  • le Duc de Wharton

Le livre est très agréable à lire, par son style d'écriture éloigné des "Papiers Universitaires" assez conventionnels dans leurs rédactions, qui s'adressent en général plutôt aux passionnés et chercheurs, franc-maçons ou non.

A première lecture, on retrouve nombre d'éléments de l'Histoire, ou devrais-je dire plutôt DES Histoires Maçonniques que de nombreux articles et livres traitent rigoureusement depuis plus d'un siècle. (je pense notamment aux publications de Quatuor Coronati Lodge n°2076 ou plus spécifiquement en France, la revue Renaissance Traditionnelle, et d'autres encore).

Cette pièce de théâtre se décompose donc en 3 actes développant 3 thèmes choisis par l'auteur, concernant les débuts de la Franc-Maçonnerie organisée en Grande Loge :

  • Sources & Élaboration des premières Constitutions de la Grande Loge de Londres et Westmister
  • Sources, Élaboration et effervescence de développement des premiers rituels maçonniques
  • Les Sources Écossaises et Religieuses derrière les rituels maçonniques

Il s'agit d'une période que je trouve particulièrement difficile à traiter, au vue des sources documentaires actuellement disponibles.

Le contenu des thèmes abordés sont listés de manière plus détaillée ci-dessous :

Acte I : Mary's Chapel Lodge and "The Constitution of the Free-Masons"

Cet Acte aborde le contexte Monarchique et Cultuel :

  • Avènement de la Dynastie Hanovrienne
  • Le Grand Incendie de la Cité de Londres et la Reconstruction de la Cathédrale Saint Paul
  • L'émergence du Classicisme Architectural
  • La Grande Réforme Protestante et l'Eglise d'Angleterre
  • Les Bulles Spéculatives comme celle de la Compagnie de la Mer du Sud
  • Les tentatives de soulèvement jacobites (Stuartistes et Papistes)
  • Le Latitudinarisme

Tout en développant les biographies :

  • Du Duc de Montagu
  • Du Duc de Wharton
  • De Jean Théophile Désaguliers dont ses visites à la Cité d’Édimbourg et Mary's Chapel Lodge

Cet Acte abord en fait principalement les nombreuses sources qui servirent à la création des Premières Constitutions 1723 :

  • Fonctionnement des Loges Ecossaises de William Schaw depuis 1598-9
  • Pratique du Mason's Word Ecossaise et Anglaise
  • Origine du GADLU via Philippe Delorme, John Leeke, Jean Calvin
  • Les Ordres d'Architecture de Jacques Barozzi de Vignole
  • Le Clubbisme londonien et leurs usages
  • La Tolérance Religieuse des sociétés des Philadelphes, de Johannes Kelpius, la Théosophie de Jacob Böhme et les œuvres de John Locke
  • Les usages de la "Royal Society of London for the Improvement of Natural Knowledge"

Mais aussi les liens tardifs entre la Franc-Maçonnerie et l'Alchimie et l’Hermétisme de la fin XVIIIe et surtout XIXe Siècle

Acte II : Old Lodges and New Masonry

Cet Acte aborde le contexte Economique de la Reconstruction de la Cité de Londres :

  • Déréglementation du Métier de Maçon et leur Exclusivité de Marché
  • Afflux de Travailleurs Étrangers à la Cité

Mais surtout, cet Acte aborde l'élaboration des rituels maçonniques et des reproches faits à James Anderson et Jean Théophile Désaguliers sur des détails considérés comme des "innovations" :

  • par des "Antidéluvian Masons" se réunissant à Ship Tavern, bien que faible en effectifs
  • par des Ancients en opposition aux Moderns

Élaboration de premiers rituels, mais aussi l'apparition de nouveaux rituels comme la cérémonie d'Installation en Arc Royal primitif.

Cet Acte s'appuie sur les documents d'époques :

  • Divulgations et déclarations médiatiques rituels d'époque
  • Catéchismes
  • Rituels
  • Versets bibliques
  • Des Gravures

L'Acte développe par la suite les évolutions des rituels par d'autres influences maçonniques, particulièrement via la Franc-Maçonnerie Française, ou de mobiliers cultuels chrétiens, ou d'autres sources hypothétiques comme les Bauhüttes allemandes ou le Palladisme, s'eloignant au fur et à mesure des usages relatés par les Premiers Maçons acceptés Écossais connus de l'Histoire Britannique.

Acte III : "Mason Word" and "Free and Accepted Mason"

Cet Acte aborde le contexte Monarchique et Cultuel spécifique à l'Ecosse :

  • La Réorganisation du Métier de Mason par William Schaw
  • Conflit religieux entre le Catholicisme de Marie I et le Presbytérianisme de John Knox
  • Conflit politico-religieux entre Charles I sympathisant du Papisme et de l'Absolutionnisme avec l'Ecosse Presbytérienne
  • La Glorieuse Révolution de 1688
  • Le palladisme
  • Le Règne et la personnalité de Jacques VI/I
  • Les spectacles baroques de cour dits « Masques » souvent à but politique
  • Le développement des "Maçons Gentlemen" ainsi que de "Loge de Maîtres"

Cet Acte revient donc sur les Loges Écossaises de Schaw et le "Mason's Word", d'origine presbyterienne, présenté comme source d'élaboration de rituels maçonnique plus sophistiqués qu'une simple lecture.

Les sources écossaises sont présentés comme concomitantes :

  • au mode d'enseignement religieux (Cathéchisme) adopté par l'Eglise d'Angleterre
  • à l'Art de la Mémoire devenu pré-requis pour être membre de Loges Ecossaises sous Jacques I/VI

Puis vient le développement d'un aspect assez peu développé et/ou connu des influences sur la Culture Maçonnique liées au règne du Roi Maçon Jacques VI/I et aux spectacles baroques "Masques" à but politique dans sa cour en Angleterre et Ecosse, crées par ou avec les participations de célébrités comme :

  • l'architecte Inigo Jones
  • les dramaturges William Shakespeare, Ben Jonson (dont le père adoptif était Maître Maçon de métier à Londres)

Parmi les spécificités de ces spectacles, était d'associer Jacques VI/I au Roi Salomon, lui même écrivain poète dans ses propres oeuvres.

Cet Acte se conclut par :

  • Les divergences sur la date de fondation de la Première Grande Loge : 1717 ou 1721 ?
  • La tolérance religieuse maçonnique vis à vis des athées de théorie (Martin Folkes, Duc de Montagu, Duc de Richmond
  • De l'exclusivité masculine de la Franc-Maçonnerie hors hapax d'Elisabeth Saint Léger , différente d'une Maçonnerie de Métier et autres Organisations de Métier pouvant être masculine ou féminine selon les Cités et Bourgs
  • Des conflits des anciennes loges sur fond politique ou religieux

Cet ouvrage d'Etienne HERMANT a, à mon sens, surtout l'intérêt novateur de mettre à portée de tous un tour d'horizon montrant le dynamisme et la complexité caractéristiques des démarrages protéiformes de la Franc-Maçonnerie dite Spéculative, loin d'être si linéaire et anticipée dès le début.

Une sorte d'"Ouvrage Chapeau" qui permet à tous d'appréhender les différentes Histoires Maçonniques.

Les lecteurs intéressés pourront par la suite approfondir certains points de cet ouvrage par d'autres lectures traitant exclusivement, ou de manière plus spécifique un point particulier, sans forcément mettre une perspective d'ensemble.

Thierry R. BACHMANN

13 Décembre 2019